VIOLENCE CONJUGALE

Pourquoi la femme reste?

Parce qu'elle...​

  • est prisonnière du « cycle de la violence conjugale ».

  • a peur que toute intervention de l’extérieur fasse augmenter la violence et que les lois ne pourront pas vraiment la protéger.

  • a peur des actions que pourraient poser son conjoint : voies de fait, perte de la garde des enfants, enlèvement des enfants, meurtre.

  • espère qu’il changera.

  • se sent coupable et elle a honte, se croit responsable de la violence subie. L’agresseur lui met sur le dos la culpabilité que lui n’éprouve pas.

  • l’aime, elle a de l’affection pour lui. (Tout a commencé par une histoire d’amour!)

  • croit qu’elle peut l’aider, qu’elle seule peut maîtriser la situation.

  • pense être trop âgée pour partir.

  • ignore ses droits et les services qui lui sont offerts.

  • a peur de la pauvreté.

  • a peur de ne pas trouver quelqu’un de mieux. Elle pense ne pas être assez bien pour quelqu’un d’autre.

  • ne veut pas priver les enfants de leur père.

  • n’est plus capable de prendre des décisions.

  • a peur de l’inconnu, peur d’être seule.

  • n'a pas de place où aller. Peur du rejet de son entourage. Isolement.

Scénarios de protection.png